Traitement
Anti-Termites
Le termite est un insecte xylophage. Totalement inoffensif lorsqu’il est pris isolément, il est redoutable en colonie. Celle-ci est composée d’ouvriers et de soldats au service d’un couple royal. Confinés à vie dans un coplurarium, le roi y fécond la reine, qui pond toute la journée (20 millions d’œufs dans sa vie). Le couple royal nourrit ses premières larves par régurgitation et arrivées au troisième ou au quatrième stade, la larve se transforme en ouvrier. C’est ce dernier qui cause les dégâts dans vos bâtiments.

Expertise technique

Notre processus d’intervention est basé sur la simplicité et l’efficacité. Toute demande est traitée avec la plus grande attention pour apporter la meilleure solution.

1

Efficacité d'intervention

Élimination de la termitière dans un délai de 1 mois avec la technique de pièges. La protection est immédiate en cas de traitement chimique.

2

Savoir faire

  • Méthode et produits certifiés CTBA+.
  • Travaux professionnels et respectueux des matériaux de l’habitat.
  • Personnel expérimenté et hautement qualifié.

3

Une démarche écoresponsable

Utilisation de pièges écologiques Label Excell + : la formulation des appâts peut être utilisée en tous lieux même sensibles ou la qualité de l’air est primordiale (chambres d’enfants, écoles, crèches, environnement vinicole…).

4

Assurance qualité

Les pièges mis en place autour des bâtiments tiennent compte de l’environnement (respects des jardins et des plantes).
Les percements lors d’un traitement chimique sont effectués en respectant les matériaux présents dans l’habitat (carrelage, revêtement des murs, …).

Slide PROBLÉMATIQUES RISQUES SOLUTIONS

Quelques informations utiles sur les insectes xylophages

Ils recouvrent de nombreux types d’insectes qui se nourrissent de bois. Les plus connus sont le capricorne des maisons, la vrillette du bois, le charançon du bois, l’hespérophane ou encore le lyctus brun. Leurs larves sont pourtant de redoutables dévoreurs de bois, qui sont à l’origine de dégâts importants causés aux bâtiments et au patrimoine local.

Les insectes adultes pondent leurs œufs dans les fissures du bois. Les larves ou « ver de bois » creusent des galeries profondes dans le bois dont elles se nourrissent. En plusieurs années, elles construisent donc un véritable dédale de galeries, qui fragilise et endommage le bois.

Les risques liés aux termites

Une infestation d’insectes xylophages peut causer de nombreux dommages et mettre en danger les occupants du bâtiment infesté.

Les signes visibles
Ils peuvent n’apparaître que plusieurs années après l’infestation. Les larves responsables des dommages peuvent mettre des années à atteindre l’âge adulte. Il est donc possible que vous ne vous rendiez compte de rien, jusqu’à ce qu’il soit trop tard. C’est pourquoi nous vous recommandons fortement un traitement préventif.
Lorsque les œufs éclosent, les larves qui en sortent creusent immédiatement un trou dans le bois, ce qui les rend très difficiles à remarquer. Les larves sont affamées et vos boiseries sont leurs seules sources de nourriture. Elles continuent à creuser et à se nourrir pendant plusieurs années, bien à l’abri.
Une fois que les insectes ont attaqué le bois, vous pourrez généralement constater le pourrissement de vos bois, des trous, des galeries, de la poussière, la présence de moisissures, des œufs, des larves et des insectes morts ou vivants.

Le termite attaque presque toutes les essences de bois. Sur les 12 espèces répertoriées par l’Observatoire régional de lutte anti-termites (l’ORLAT), 3 causeraient de lourds dégâts, dont le termite souterrain « Coptotermes Gestroi », l’espèce la plus répandue à La Réunion, mais aussi la plus destructrice au monde.

Ou les termites causent-ils des dégâts et quels sont les risques ?
Les termites privilégient les environnements chauds et humides. D’où leurs galeries dans le sol et dans les matériaux tendres.
Dans nos habitations : meubles, portes, papier, Placo ; tout y passe. Mais le risque devient majeur lorsque les éléments porteurs de la construction sont attaqués, tels que la charpente, notamment les poutres ou les escaliers, car ces derniers peuvent s’écrouler sous leur propre poids. Ils peuvent également détruire vos meubles, vos parquets et tout objet en bois.

Le diagnostic professionnel précis : si vous pensez avoir identifié des signes de la présence d’insectes xylophages dans votre maison ou vos locaux professionnels, un diagnostic professionnel est nécessaire et vous permettra alors de préserver votre édifice.

Grâce à ses 30 ans d’expérience, BHL réalise une expertise détaillée afin d’évaluer l’ampleur de la problématique, identifier la ou les espèces responsables et vous apporter la solution de traitement la plus adaptée.

Rats, cafards, moustiques ? Contactez-nous dès maintenant !

Nos solutions

Notre objectif premier est de vous proposer des solutions ciblées de traitements préventifs ou curatifs qui préservent vos bois et votre patrimoine de façon durable.

TRAITEMENT PRÉVENTIF ANTI-TERMITES SOUTERRAINS

Pour les bâtiments neufs

Depuis 2007, la loi impose de nouvelles mesures de protection, notamment l’utilisation de bois naturellement résistants ou encore la mise en place d’une barrière physico-chimique ou physique entre le sol et le bâti.
Exemple de schéma de pose barrière physico-chimique :

Pour les bâtiments anciens

Solution 1 : barrières chimiques
L’opération consistera à empêcher l’arrivée de termites souterrains dans l’habitat. Nous devons leur interdire tous les accès possibles en constituant une barrière chimique dans les sols extérieurs, les murs, les huisseries et tous les bois en contact avec la maçonnerie.

Solution 2 : pièges
Installation de pièges tout autour de la surface à protéger, tous les 3 mètres ou 5 mètres, afin de détecter l’arrivée de termites souterrains.

TRAITEMENT PRÉVENTIF ANTI-TERMITES DE BOIS SECS & AUTRES INSECTES À LARVES XYLOPHAGES

Pour les bâtiments neufs ou anciens :
Nous protégeons les bois et matériaux à base de bois participant à la solidité des bâtiments en leur appliquant :

  • Un traitement en profondeur par injection ou inoculation
  • Une application de surface par couches répétée en basse pression

TRAITEMENT CURATIF ANTI-TERMITES DE BOIS SECS & AUTRES INSECTES À LARVES XYLOPHAGES

Pour les bâtiments anciens
Nous protégeons les bois et matériaux à base de bois participant à la solidité des bâtiments.
Les bois étant attaqués, 3 opérations préparatoires sont nécessaires avant le traitement :

  • Le sondage mécanique des bois
  • Le bûchage des parties vermoulues
  • Le brossage et le dépoussiérage

Puis traitement :

  • Traitement en profondeur par injection ou inoculation
  • Application de surface par couches répétée en basse pression

TRAITEMENT CURATIF ANTI-TERMITES SOUTERRAINS

Pour les bâtiments anciens

  • Solution 1 : traitement chimique

L’opération consiste à percer et injecter des produits insecticides dans les sols extérieurs, les sols intérieurs, les murs, les huisseries, les encastrements et tous les bois en contact avec la maçonnerie afin d’empêcher l’invasion de termites souterrains.

  • Solution 2 : traitement pièges-appâts

Le principe est de pouvoir se connecter avec la colonie présente via les ouvriers et d’intoxiquer progressivement l’ensemble de la colonie en installant des pièges sur les lieux d’infestation et tout autour de la surface à protéger.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Chaque insecte xylophage à une préférence pour une essence de bois. Vous pourrez ainsi identifier l’espèce à l’origine de votre problème.
Quelle que soit l’espèce, les insectes xylophages laissent tous des signes de leur présence.
La publication au Journal officiel (le 25 mai 2006) du décret n° 2006-591 relatif à l’article 7 de la loi n°99-471 du 8 juin 1999, dite “loi termite”, suivi de l’arrêté du 27 juin 2006 et de celui du 16 février 2010, a engendré de nouvelles mesures réglementaires visant la protection des bâtiments contre les termites et autres insectes xylophages.
Ce décret vise plus particulièrement :

  • La protection des bâtiments contre les termites dans les départements où lesquels a été publié un arrêté préfectoral pris pour l’application de l’article L-133-5 du CCH (Code de la construction et de l’habitation). Elles s’appliquent aux projets de construction dont la demande de permis de construire est déposée à compter du 1er novembre 2007.
  • La protection des bâtiments contre les autres insectes xylophages
    (insectes à larve xylophage tels que : capricornes, vrillettes, lyctus…) au niveau de l’ensemble du territoire national (métrople et DOM). Elles s’appliquent  aux projets de construction dont la demande de permis de construire est déposée à compter du 1er novembre 2006.

Les mesures prévues dans l’arrêté du 27 juin 2006, concernent :

  • d’une part, les bois et matériaux dérivés participant à la structure contre l’action des insectes à larve xylophage (au niveau national) et des termites (dans les départements soumis à l’article L-133-5 du CCH) ;
  • d’autre part, des dispositifs de protection entre le sol et le bâtiment contre l’action des termites.

S’agissant de la protection des bâtiments contre les termites à l’interface sol-bâti, les mesures prévoient :

  • soit la mise en œuvre d’un dispositif de type barrière physico-chimique ;
  • soit la mise en œuvre d’un dispositif de type barrière physique.

Les Conseils de notre expert

  • Ne pas incorporer les déchets de votre chantier dans les terres de remblais car ils constitueront un appât pour les termites.
  • L’identification de l’espèce de termite est nécessaire et primordiale avant d’effectuer tout traitement !
  • Régler les problèmes d’humidité dans l’habitat, c’est éviter l’arrivée des termites souterrains !
  • Traitez les bois en préventif avant leur mise en œuvre. N’oubliez pas de traiter les coupes même si les bois sont de classe 4 !

Contactez nous

Message envoyé

Erreur, veuillez réessayer

Services requis

Nous reviendrons vers vous sous 24 heures

Your message was sent successfully!

Something went wrong, try refreshing and submitting the form again.

Découvrez nos autres services